À propos

LA MERCERIE MODERNE

Dans l’air du temps, l’élégant comptoir breton offre un second souffle à la mercerie traditionnelle. Fruit d’une recherche attentive, cette mercerie nouvelle génération tire son épingle du jeu en offrant une palette inédite aux passionnés de couture et de tricot en quête de sens et d’actualités.

Si le « consommer moins, consommer mieux » n’est plus à démontrer, La Mercerie Moderne sélectionne avec soin les plus belles manufactures françaises et européennes pour offrir à sa clientèle une collection exclusive d’articles de petite mercerie, de patrons de couture, d’étoffes intemporelles et imprimées, de laines premium et autres coups de cœur.

Au-delà d’une simple boutique, une philosophie de vie : celle du fait-main pour composer de ses dix doigts le vestiaire de ses envies. Miroir de notre époque, La Mercerie Moderne s’illustre par un retour à l’essentiel et une approche artisanale du vêtement. 

Parce qu’après tout, quel plus grand luxe que celui d’une facture sur-mesure si ce n’est celui d’apprendre, d’échanger et de prendre son temps tout en confectionnant soi-même ses propres vêtements ?

JULIE COGAM

Aussi loin qu’elle s’en souvienne, Julie Cogam a toujours été animée par les univers de la mode et de la création.

Styliste de métier, formée à la broderie d’art et éprise de tricot et de couture, la fondatrice de La Mercerie Moderne a souhaité créer un lieu à son image, une adresse plurielle qui réunisse l’ensemble de ses passions autour d’un même comptoir.

Après 15 années passées dans la capitale à dessiner et à développer des collections prêt-à-porter pour le compte de célèbres enseignes françaises et créateurs de mode parisiens, elle décide d’embarquer vers d’autres horizons. Fil rouge de ses projets : l’amour du vêtement, des savoir-faire et de l’artisanat.

De retour en Bretagne, Julie Cogam, native de Morlaix, ouvre la mercerie de ses rêves avec l’envie folle de redonner ses lettres de noblesse à un vestiaire fait-main à l’heure de la fast-fashion et de la surconsommation, et de renouer avec les valeurs d’un commerce de proximité.